Assurance vie fonctionnement : comment fonctionne une assurance vie ?

L’assurance vie est souvent considérée comme le placement le plus favori des Français; en raison de sa fiscalité dérogatoire qui permet de bénéficier d’un capital, ou de réaliser des revenues ou même transmettre un patrimoine.

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Le rôle d’une assurance est d’abord de se prémunir d’un risque. On peut donc citer une assurance auto qui permet de couvrir les frais liés aux conséquences d’un accident, à travers le montant de la cotisation payé par le client à son assureur, l’assurance décès offre un capital à certains bénéficiaires en cas de décès du souscripteur.

Contrairement aux deux types d’assurance citées en dessus, le fonctionnement de l’assurance-vie est complètement différent, puisqu’il s’agit d’un contrat d’épargne. En effet, le capital se constitue grâce aux versements et les intérêts générés, dans le cas de vie, la personne concernée touche le capital épargné; mais en cas de décès, le capital épargné se transmis automatiquement aux bénéficiaires désignés préalablement dans le contrat par le souscripteur sous forme d’une clause bénéficiaire.

Les contrats d’assurance-vie peuvent être proposés par des compagnies d’assurance, les filiales d’assurances de certaines banques, des associations d’épargnants ou des courtiers en gestion de patrimoine.

Comment choisir une assurance-vie ?

Le choix d’un contrat d’assurance-vie est une opération compliquée, qui nécessite l’étude de plusieurs critères.

  • Le montant minimum pour les versement.
  • Les frais du contrat.
  • Les outils employés pour la gestion en ligne .
  • Le taux de rendement.
  • Le choix des placements financiers entre le profil sécurisé ou risqué.
  • Et le support d’accompagnement et de conseils.

Quel type de contrat assurance-vie choisir ?

Les contrats d’assurance-vie sont proposés en deux formes :

  • Les contrats monosupport en euros, qui sont généralement utilisés pour les produits à taux garanti, imposé dans le secteur public ou privé. Ce type de contrat représente un placement sans risque, grâce aux montants garantis par l’assureur. Les versement vont voir chaque année l’acquisition des intérêts d’une manière régulière.
  • Les contrats multisupport permettent de placer des investissements sur différents supports spéculatifs, avec un fond en euros identique à celui qu’on trouve dans le contrat monosupport, en ajoutant d’autres fonds appelés unités de compte, proposés qui se basent sur des FCP ou des Sicav boursières. Le contrat du client va recevoir un nombre de part sur chaque versement selon le cours du fond dont la valeur varie à la hausse ou la baisse.

Cependant, le client peut librement choisir la répartition entre les fond, ou d’une manière présélectionnée qui fait l’objet d’une gestion profilée ou aussi automatisée en suivant un mandat de gestion avec une gestion pilotée.

En 2014, un autre type de fond à été créé par le code des assurances pour rejoindre le fonds en euros, et les fonds en unités de compte. Les fonds de diversification sont généralement employés dans les contrats Euro-croissance.