Risques SCPI : quels en sont les principaux ?

Les sociétés civiles de placement immobilier sont des organismes qui détiennent un large parc immobilier qui lui, est proposé à des investisseurs immobiliers. Ainsi, en leur permettant d’acquérir des parts dans des projets et biens particuliers, ces derniers font l’acquisition d’actifs immobiliers qui eux, leur assurent soit un revenu complémentaire ou une défiscalisation. De plus, cette alternative à l’investissement locatif classique vous épargne toute la gestion administrative, tout en vous donnant la possibilité de diversifier votre porte-feuille.

Cependant, il ne s’agit pas d’un investissement sans risques et comme les autres il peut mettre à mal votre épargne. De ce fait, notre article lève le voile sur les risques encourus lors d’un investissement en SCPI, tout comme il vous partage quelques astuces pour les éviter.

Retour sur les principaux risques de l’investissement SCPI

Vous l’aurez compris, bien qu’il présente de nombreux avantages pour l’épargner, les SCPI est loin d’être un investissement non risqué. Celui-ci est effectivement exposé à de nombreux risques dont nous vous citons les principaux.

Le risque de liquidité

Avant toute chose, il faut comprendre la notion de liquidité au niveau des SCPI soit la disponibilité de prix de votre actif immédiatement. En effet, en achetant des parts dans une SCPI, vous avez tendance à payer des frais fixes qui eux sont de l’ordre de 8 à 10% mais qu’il est possible de récupérer seulement sur le long terme. De ce fait, si vous souhaitez par exemple, revendre vos parts sur le court terme, il n’est pas possible de récupérer cette partie de l’investissement.

Le risque de dépendance

Ce risque se manifeste généralement dans le cadre d’une SCPI fiscale qui elle, permet à l’investisseur de bénéficier d’une réduction d’impôt uniquement. Dans ce cas, si par exemple, vous avez eu recours à un prêt bancaire pour acheter vos parts SCPI, vous ne pouvez bénéficier d’un revenu complémentaire. De plus, si vous optez pour une SCPI, vous serez obligé de mettre votre bien immobilier en location durant 9 ans minimum.

Le risque locatif

Ce type de risques concerne autant les prix du loyer dans la région du bien immobilier que le profil du locataire lui même. En effet, que ce soit par rapport à sa capacité à payer son loyer ou encore sa façon d’occuper l’espace, le locataire représente lui même un risque pour votre investissement en SCPI.

Comment éviter les risques SCPI ?

Bien que certains risques restent imprévisibles et dépendent d’éléments exogènes, il y’a des astuces permettant de les éviter et parmi elles :

  • L’analyse détaillée de la rentabilité locative du bien immobilier ainsi que la région dans laquelle, il se situe.
  • Le renseignement sur la SCPI choisie et ce, en prenant en compte son objectif, le type de biens immobiliers qu’elle propose ou encore le type de sociétés.
  • Le choix des SCPI pour un investissement à long terme, sans dépendre des liquidités.