Placement SCI : quelles sont les idées reçues à ce sujet ?

Grâce aux Société Civiles Immobilières dites SCI, il est désormais possible d’investir dans l’immobilier et avoir accès à une diversité d’avantages. Si vous êtes un épargnant et que vous détenez une bonne somme d’argent, environ 500 000 €; minimum, que vous souhaitez enfin investir dans l’immobilier, retrouvez notre guide afin de bien comprendre la fiscalité des SCI et connaître leurs différents avantages et inconvénients.

Les idées reçues au sujet des placements en SCI :

Avant toute chose, il est important de clarifier certains aspects concernant les SCI. En effet, de nombreuses idées reçues sont véhiculées parmi les personnes désirant investir dans l’immobilier. Faisons un petit tour de ces idées reçues au sujet des SCI, et qu’il conviendrait de corriger.

Dans un premier temps, il faut savoir que les SCI ne sont pas recommandées à tous les investisseurs, notamment ceux qui détiennent une enveloppe financière assez restreinte et qui désirent constituer un patrimoine réduit. D’autre part, la création d’une SCI doit passer par quelques étapes clés, et est surtout imposables contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Par contre, il est vrai que l’administration fiscale effectue des contrôles assez réguliers afin de vérifier l’activité des SCI et éviter toutes sortes de fraudes. Aussi, il est tout à fait envisageable d’investir à plusieurs dans une SCI afin d’augmenter vos capacités d’investissement, vos crédits bancaires et bénéficier des réductions d’impôts prévus dans le cadre de la loi Pinel, pour les investissements dans l’immobilier locatif.

Quels sont les avantages d’un placement en SCI ?

Un placement en SCI donne lieu à de nombreux avantages sur le plan fiscal, patrimonial et en cas de succession. Parmi ces avantages on peut citer :

  • Déduire du chiffre d’affaires de location les différents taux d’intérêts et les coûts de travaux avant de définir les revenus imposables,
  • Revendre des parts en SCI après un engagement de 15 ans avec d’éventuelles exonérations sur les taux d’imposition,
  • Transmettre un patrimoine immobilier au sein d’une même famille,
  • Transmettre ses biens immobiliers par étapes afin de limiter les impacts négatifs sur la gestion des biens,
  • Eviter les problèmes liés à la propriété notamment dans le cas d’un bien en indivision,
  • Mettre les locaux en actifs de commerces à l’abri des éventuels redressements …etc.

En revanche, comme tout investissement, un placement en SCI n’est pas sans inconvénients. En effet, le fonctionnement d’un investissement est assez contraignant notamment en termes de tenu de comptabilité et de gestion de la société. On retrouve également les difficultés de revendre ses parts en SCI, étant donné que les associés ne deviennent pas propriétaires des biens immobiliers en question.

A la conquete de nos articles !