E-liquide maison : comment choisir et doser son arôme ?

Il est porté à votre connaissance qu’il est possible de fabriquer un e-liquide chez vous, le DIY (Do It Yourself) est souvent une solution pour les vapoteurs et leur permet de concevoir leur e-liquide en choisissant les doses à intégrer.

Comment fabriquer un e-liquide à la maison ?

La conception d’un e-liquide à la maison offre plusieurs avantages aux fumeurs de cigarettes électroniques, elle permet une maîtrise des coûts et la connaissance de toute la composition de son produit. Vous pouvez également vous offrir une personnalisation de goûts qui s’adaptera parfaitement à votre désir. Pour fabriquer un e-liquide à la maison, il faut tout d’abord connaitre tous les ingrédients dont vous aurez besoin. En effet, vous devez vous procurer un e-liquide de base qui sera prêt à être utilisé, autrement dit, ce e-liquide doit être neutre et sans aucune saveur, mais avec une certaine quantité de nicotine que vous choisirez vous-même. Le choix de ce e-liquide de base vous donnera la possibilité de déterminer plusieurs éléments au préalable, à savoir :

  • Le goût de la vapeur ;
  • Le volume de la vapeur ;
  • La texture de la vapeur.

Un autre élément dont vous aurez besoin lors de votre conception du e-liquide maison, c’est le booster de nicotine, celui-ci est indispensable si vous souhaitez utiliser le e-liquide avec la nicotine seulement. Un autre composant que vous pourrez rajouter à votre e-liquide, c’est l’arôme. Ce dernier existe sur plusieurs dizaines de saveurs, qui donneront un goût à votre e-liquide. Ajoutant à tous ces éléments, les additifs, ceux-ci sont facultatifs et ils peuvent être rajoutés pour mettre en valeur les goûts de certains arômes. Enfin, il y a les accessoires, comme les flacons ou les seringues qui serviront à préserver votre e-liquide.

Quel arôme choisir pour un e-liquide fait maison ?

Comme dit l’adage,  »les goûts ne se discutent pas », ce qui signifie que les arômes choisis par certains ne sont pas forcément les favoris chez d’autres vapoteurs. Donc sur ce point, il n’y a aucune règle à appliquer, il suffit simplement de suivre ses goûts, et vous aurez aussi la possibilité de varier les saveurs comme bon vous semble. Et comme nous l’avons si bien mentionné plus haut, les arômes existent en centaine, à l’image de la menthe, le tabac, la fraise, bonbon, etc.

Il y a justement un conseil à vous recommander dans les arômes, pour la préparation, il faut débuter avec un seul. Sachant qu’il existe deux manières pour doser les arômes :

  • Le dosage avec le nombre de goûtes, et ce critère diffère selon la marque et l’arôme choisis ;
  • Le dosage en pourcentage (en millilitre), et vous devez savoir qu’un arôme peut avoir une part de 10% dans un e-liquide.

Dans le dosage, il n’y a aucun souci à se faire, puisque sur chaque arôme choisi, vous trouverez une fiche qui vous dictera la quantité exacte à intégrer dans un e-liquide de base de 10 ml.

maison eliquide

Quels accessoires acheter pour réussir son mélange eliquide ?

Vous vous en doutiez très certainement, mais fabriquer son e liquide ne peut et ne doit pas se faire n’importe comment. En effet, faire son mélange demande de la précision. Il va donc falloir ressortir votre kit de petit chimiste. Voici la liste des accessoires pour pouvoir faire son mélange de e liquide soi-même :

  • Un bécher gradué de 250 ml : c’est dans ce contenant que vous allez mélanger vos différents ingrédients.
  • Un mini fouet en inox pour pouvoir mélanger le tout de manière homogène. Vous pouvez également utiliser une petite cuillère, mais le mélange se fait souvent un peu moins bien.
  • 2 seringues de 10 ml : elles vont vous permettre de récupérer le propylène glycol et la glycérine végétale. Vous pouvez en trouver très facilement chez votre pharmacien.
  • 2 aiguilles : une de 0,06 pour la glycérine et une de 0,04 pour le propylène. La viscosité des deux produits est en effet très différente. Vous aurez donc besoin de deux aiguilles de taille différente. Une petite astuce, vous pouvez laisser vos aiguilles sur vos seringues et y coller des étiquettes pour les différencier, même si après quelque temps, vous arriverez à les reconnaître à l’œil nu.
  • Un petit entonnoir : celui-ci va vous permettre de verser votre préparation une fois terminée dans votre flacon.
  • Un flacon : vous devriez en avoir un certain nombre sous la main.

Voilà pour le matériel, mais il reste encore une chose essentielle à vous procurer : les produits en eux-mêmes pour faire votre mélange. Vous allez avoir besoin de « booster » qui sert à contenir la nicotine. Cette fois et contrairement au flacon préfabriqué, vous allez pouvoir trouver des dosages jusqu’à 20 mg de nicotine. Pour rappel, la législation européenne impose une limite à 18 mg. Pour les anciens gros fumeurs, vous pouvez même trouver des boosters aux sels de nicotine. Ils ont pour avantage de libérer plus rapidement la substance. Attention toutefois, le hit est plus important et demande une certaine habitude. Si vous avez plusieurs choix de booster nicotinique, nous vous conseillons de choisir de préférence un produit Français, non pas par chauvinisme, mais uniquement à cause des normes et des contrôles imposés. Pour information, un booster français doit répondre au même cahier des charges en termes de qualité qu’un médicament. Alors quitte à vapoter, autant vapoter en toute sécurité et ne pas inhaler n’importe quoi.

Au niveau du concentré, qui vous permettra d’obtenir une saveur de tarte au citron ou un goût de menthe fraîche, là encore et pour les mêmes raisons, préférez un concentré fabriqué en France. Il reste encore une dernière chose à voir : la base. Pour vous faciliter la vie et éviter les erreurs de calcul liées au pourcentage, beaucoup de fabricants vendent des bases avec le mélange où le propylène glycol et la glycérine végétale est déjà fait. Il vous suffit donc de choisir quel pourcentage vous souhaitez. Pour rappel, plus de le taux de propylène glycol est important, plus la saveur sera présente mais le hit de nicotine peut aussi s’avérer gênant. À l’inverse, plus le pourcentage de glycérine végétale est élevé, plus votre mélange va dégager de la fumée, mais la saveur de votre mélange sera cette fois moins forte.

Comme pour les autres composants et quitte à passer pour des personnes qui radotent, si vous avez le choix entre plusieurs bases, préférez toujours une base Made In France. Une fois tous les accessoires et ingrédients devant vous, il n’y a plus qu’à vous lancer. Si vous avez le moindre doute sur le nombre de gouttes de nicotine que vous allez devoir ajouter à votre produit, sachez qu’il existe des calculateurs très simples d’utilisation. Pour vous éviter de chercher, celui du site de Kumulus Vape est particulièrement bien fait. Vous allez simplement indiquer quel volume de e liquide vous voulez, ainsi que le taux de nicotine souhaité. Il vous donnera alors le bon dosage en ml. Profitez-en également pour y commander tous vos produits pour confectionner votre eliquide maison. En plus, vous aurez des produits français. Pour conclure, sachez que même avec le même pourcentage de propylène glycol et de glycérine végétale, le goût et la persistance en bouche peuvent être très différents d’une marque à l’autre. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez à demander conseils ou à regarder les avis clients.