Qui peut conduire une voiture électrique sans permis ?

Contrairement aux véhicules classiques, les voitures électriques fonctionnent avec un ou plusieurs moteurs électriques. Ces derniers sont alimentés par une pile à combustible à hydrogène ou par une batterie d’accumulateurs. L’autre particularité de ces automobiles est que certaines d’entre elles peuvent être conduites sans permis.

Qui est concerné par la conduite sans permis ?

Tout individu de 14 ans au moins peut se mettre au volant d’une voiture électrique sans permis et circuler. Cependant, les véhicules agricoles ne sont pas concernés, ils ne sont accessibles qu’à partir de 16 ans.

En dehors des personnes de cette tranche d’âge, toutes les autres qui ont vu le jour après le 1er janvier 1988 peuvent également conduire une voiture électrique sans permis. Toutefois, elles sont obligées de posséder l’ancien BSR ou le nouveau permis AM. Le permis AM ou permis apprenti motard s’adresse aussi aux adolescents de 14 ans qui voudraient piloter un cyclomoteur avec une cylindrée inférieure ou égale à 50 centimètres cubes.

Aussi, les personnes voulant conduire une voiture électrique sans permis ne doivent pas être sous le coup d’une décision d’interdiction de conduire émise par un juge. Par conséquent, celles ne possédant pas un permis B et celles ayant subi une invalidation ou une suspension de permis ne sont pas aussi concernées.

Quelles sont les règles de circulation appliquées dans ce cas ?

Comme on peut bien s’en douter, des règles particulières sont appliquées à la conduite de voiture électrique sans permis. Ainsi, il est interdit de circuler sur :

  • les voies rapides ;
  • les périphériques ;
  • les autoroutes ;
  • et les voies express.

Outre ces interdictions, le conducteur ne peut prendre plus d’un passager. Aussi, la vitesse maximale de conduite est limitée à 45 kilomètres par heure. Le conducteur doit également doter le véhicule d’un système homologué lorsqu’il transporte à bord un enfant de moins de 10 ans.

Les sanctions rattachées à un non-respect de ces règles ne sont malheureusement plus de l’ordre du retrait de permis puisque l’automobiliste n’en possède pas. Une amende lui sera alors infligée. L’infraction grave qu’est la conduite en état d’ivresse quant à elle peut entraîner une interdiction de toucher au volant pendant 5 ans.

Les autres règles de circulation communes à tous les conducteurs ne sont toutefois pas exclues. Il faut donc toujours donner la priorité aux piétons et ne pas conduire en état d’ivresse. Il ne faut par ailleurs pas téléphoner au volant ou griller les stops.

Quelles sont les démarches obligatoires ?

Même si les voitures électriques ne sont pas obligées de passer par le contrôle technique, elles doivent être immatriculées et assurées. L’immatriculation est soumise aux mêmes démarches que pour les véhicules classiques et aboutit à la délivrance de la carte grise. Quant à la plaque d’immatriculation, elle doit toujours être présente à l’arrière de la voiture électrique. L’assurance de son côté doit correspondre à une garantie responsabilité civile. Celle-ci protège les tiers contre les éventuels dommages matériels et corporels qui pourraient découler d’un accident de la circulation. L’assurance tous risques est aussi une option vers laquelle le conducteur peut se pencher. Les tarifs sont relativement un peu plus bas que ceux d’une voiture classique.